vendredi le 2 août 2019

Cinq conseils pour reconnaître rapidement un courriel d’hameçonnage

 On le sait tous, les fraudes par Internet sont devenues un véritable fléau et on n’est même plus surpris de recevoir un courriel voulant ‘’non-subtilement’’ nous arnaquer. Il est donc de notre responsabilité de redoubler de prudence. Dans certains cas, l’arnaque est bien évidente, dans d’autres, il est plus difficile de la reconnaître et principalement quand on reproduit l’identité d’une institution avec qui on fait affaire régulièrement.
 

 

1. Porter une attention particulière à l’adresse de l’expéditeur :

Il est fréquent de voir une adresse courriel qui, à quelques caractères près, s’apparente à une véritable adresse courriel d’entreprise.
Comme chaque adresse est unique, on y inversera deux lettres ou on y glissera une petite erreur qui nous permettra de les distinguer en lisant celle-ci avec attention. Ex: facturation@ccapcalbe.com
 

2. En français svp!

Très souvent, les courriels d’hameçonnage seront rédigés dans la langue universelle du web: l’anglais. Heureusement, en tant que francophones, recevoir un courriel en anglais peut nous donner une bonne idée sur sa provenance. Si une entreprise qui habituellement communique avec vous en français vous envoie un courriel en anglais, il y a des questions à se poser.
 

3. La règle d’or : méfiez-vous des hyperliens

On vous rassure tout de suite, ouvrir/lire un courriel qui semble douteux n’est pas très alarmant. Là où le danger se rapproche, c’est dans l’hyperlien qui apparaîtra certainement à un moment ou à un autre dans le message. En cliquant dessus, celui-ci vous redirigera vers un site externe qui lui pourrait vous causer du souci.
 
Pour une raison ou une autre, on vous incitera fortement à cliquer dessus. Ex: Pour obtenir un remboursement, pour mettre à jour vos coordonnées ou même vos informations bancaires. **Ne jamais faire confiance à ces liens et surtout n’entrez-y aucune information personnelle.**
 

4. On vous demandera d’agir rapidement

On vous donnera un délai très court pour effectuer une opération en particulier et parfois même une date limite. On désire créer un sentiment d’urgence pour que vous vous sentiez coincé et dans l’urgence d’agir. N’entrez pas dans ce piège!
 

5. Ne vous fiez pas aux apparences

L’écriture, les couleurs et le logo utilisés dans le courriel peuvent être exactement les mêmes que ceux appliqués dans les messages officiels. Même si vous retrouvez l’identité visuelle d’une institution en question, ça ne veut pas dire que le message vient bel et bien d’eux. Gardez en tête que ce n’est que de la couleur et des images, donc c’est très facile à reproduire.
 
 
____________________________________
 
 
Que faire lorsqu’on repère un de ceux-ci dans notre boîte courriel? La principale chose à faire est de supprimer le courriel en question de sa boîte de réception. Tout dépendant de votre niveau de motivation, vous pouvez signaler à l’entreprise en question la tentative d’hameçonnage que vous avez reçu en leur nom.
 
 
Institutions particulièrement ciblées: Toutes celles qui sont sujettes aux transactions monétaires. Ex: PayPal, Institutions gouvernementales dont Revenu Québec et Agence de revenu du Canada, iTunes, Desjardins ou toutes autres banques, fournisseurs de télécommunications, etc.
 
 
En terminant, voici un tel bel exemple de courriel pas très fiable, qui regroupe la plupart des points énumérés ci-haut.
 
 
 

En espérant que ces quelques trucs vous aideront à garder l’œil ouvert!

 

P.S. Méfiez-vous aussi de vos textos, votre téléphone n’est pas à l’abri d’une cyberattaque.

 

©2020 CCAP Câble. Tous droits réservés

Une réalisation